Les vins de la Catalogne du Sud

Les Appelations

Meilleures D.O. : Penedès, Priorat, et Costers del Segre.

Alella :
Ce vignoble d'environ 500 ha, au nord de Barcelone, donne des rouges délicieux, et surtout (80% de la production) de très bons blancs secs ou doux. Une curiosité. La Bodega Alella Vinícola Can Joc produit la gamme Marfil en rouge, et en blanc sec, demi-sec, et doux.
Les meilleurs vins des Bodegas Parxet/Alta Alella sont le chardonnay Marqués de Alella (1.950 ptas), et en effervescent le Parxet Chardonnay Brut Nature.

Ampurdà - Costa Brava :


L'aire délimitée concerne 3.100 ha appartenant à 25 communes, qui produisent environ 80.000 hl. Ce vignoble, implanté par les Phocéens au 5e siècle avant J.C., puis développé par les Romains, est érigé en D.O. depuis 1975.

Plus de 80% du vin produit est rouge, de grenache et carignan. En blanc, le macabeu domine, mais on rencontre aussi du xarel-lo et du grenache blanc (ici appelé lledoner). Dans un genre complètement différent, la région fait aussi des vins doux et aromatiques de grenache, et des mistelles de ce même cépage.

Treize coopératives suffisent à fournir 95% du vin. Certaines, modernisées au début des années 80, donnent des vins de qualité variable. Pratiquement incontournable, Cavas del Ampurdà ne possède cependant que 15 ha en propre, et ne fait guère mieux que ses concurrentes. Seul peut-être son Castell de Perelada Reserva s'élève au-dessus du lot commun.

Bien plus que son vin, c'est le chêne-liège de cette région qu'il convient d'applaudir, car il nous procure un bouchon d'excellente qualité.

Conca de Barberá :

L'appellation fait surtout des cavas issus de parellada et macabeu, et aussi des blancs secs. Son meilleur produit est le Milmanda, de Torres. C'est un chardonnay pur vieilli en fût, d'un niveau de qualité comparable à un Mâcon.
En dépit de ses 7.000 ha, Conca de Barberà s'estime trop menue pour pouvoir s'assurer une réelle notoriété, aussi envisage-t-elle de former une fédération avec Penedès, auquel elle fournit déjà une grande quantité de raisin, les deux appellations étant en effet voisines, non seulement géographiquement, mais par la qualité de leur production.

Costers del Segre :

Cette DO récente (1988), dont l'aire délimitée est proche de Lleida, produit rouges, rosés, blancs, et mousseux. Sur les 3.700 hectares plantés en vigne, Raimat, généralement reconnu comme le meilleur producteur, en détient le tiers, et 1.000 viticulteurs se partagent le reste. Rappelons à ce sujet que Raimat fait partie du groupe Codorníu, sous l'impulsion duquel l'appellation a été définie. A part les producteurs mentionnés ci-dessous la qualité d'ensemble n'est pas enthousiasmante, à tel point que moins de 20.000 hl sont mis en bouteilles, pour une production totale d'une centaine de milliers d'hectolitres.

Les cépages autorisés, par ordre d'importance, sont :

* en blanc : macabeu, xarel-lo, parellada, chardonnay, et grenache blanc.
* en rouge : grenache, ull de llebre (nom local du tempranillo), cabernet sauvignon, monastrell, trepat, carignan, merlot, pinot noir, syrah.

Cellers Castell del Remei, à La Fuliola, fait le Gotsim Bru crianza, mélange de plusieurs cépages parmi lesquels le tempranillo à 75% et le cabernet sauvignon pour 13%, qui passe 6 mois en barrique.
A Baldomar, Vall de Baldomar est un nouveau producteur qui s'est déjà fait remarquer pour son Cristiari, un rosé sec de cabernet sauvignon et de monastrell, de couleur cerise, savoureux, équilibré, et doté d'un arrière-goût marqué.
La bodega a commencé à faire vieillir du riesling, du cabernet sauvignon, et du merlot. Elle ambitionne de faire de son coin de l'appellation un second Penedès.

Mais seul Raimat jouit d'ores et déjà d'une réputation internationale. Si Raimat base 60% de sa production sur le cabernet sauvignon et le chardonnay, il emploie également tempranillo, parellada, macabeo, xarel-lo, merlot, pinot noir, et monastrell.
Les Raimat rouge et rosé sont délicieux, nets et structurés. Particulièrement son excellent Cabernet Sauvignon et son Tempranillo, mais aussi son Merlot et son Pinot Noir. Clos Abadía est son rouge de plus grande diffusion.
En blanc, tant le Chardonnay tranquille que le Chardonnay Selección Especial, et encore le Raimat brut, témoignent du savoir-faire de Raimat.

Tarragona :

Au 1er siècle, Martial, Silvius Italicus, et Pline le Jeune, attestaient de la qualité des vins de Tarragone, exportés dans tout l'empire romain, et concurrents de ceux du Latium. Cette antique réputation se retrouve aujourd'hui dans le nom de la Confrérie du Vin : Consilium Vinorum Tarraconensium. Mais l'appellation correspond à des vins ordinaires, comme tous ceux de la région de Tarragone, sauf le Priorat.

L'aire délimitée s'élève à 227.000 ha, dont 108.000 sont cultivés, et 23.700 seulement sont plantés en vigne, exploités par 5.000 viticulteurs de 83 communes, dont 25 élaborent des cavas. La production de 750.000 hl se compose de blancs pour 70%, de rouges pour 27%, et de rosés pour le reste. 180 coopératives contrôlent 95% de la production.
Les deux tiers du vin sont vendus en vrac, dont la moitié est du blanc acheté par les producteurs de cava de Penedès.

Les blancs titrent 11 à 12%vol, et sont souples, équilibrés, fruités et aromatiques. Les rosés, de couleur cerise, sont frais. Les rouges ont l'arôme et l'alcool du grenache, la couleur et le corps du carignan.
En outre, Tarragone produit le "Tarragona Clàssic ", vin d'apéritif ou de dessert pouvant être sec ou doux. Quelques-uns, soumis au système traditionnel de vieillissement, fournissent des rancios à la saveur légèrement amère.

En fait, il convient de distinguer 3 régions :

1. El Camp de Tarragona, de loin la plus vaste, possède des sols calcaires légers et bénéficie d'un climat méditerranéen. On y fait principalement des blancs de macabeo, parellada, et xarel-lo (encore que le chardonnay y ait une part croissante). Et aussi des rouges et rosés de sumoll (cépage autochtone) et de tempranillo.
2. La région de Falset : montagneuse, au climat froid, ses sols sont formés par la décomposition de la couche granitique de Falset, mélangée à des marnes et calcaires tertiaires. Elle se consacre aux rouges de carignan et de grenache.
3. La Ribera d'Ebre, aux hivers froids et aux étés très chauds et ensoleillés, a des sols de calcaires tertiaires et d'alluvions quaternaires. Elle fait également des rouges de carignan et grenache, et des blancs de macabeo et de grenache blanc.

Bonnes adresses :

* De Muller, qui possède en propre 20 ha de Tarragona, et 5 ha de Priorato, produit une vaste gamme. Des vins généreux, doux et secs, vieillis selon le système de solera : l'Aureo, le Don Berenguer, le Don Juan Fort. Et de nombreux vins non fortifiés, dont le plus intéressant est le Moscatel Sec, parfumé.
* Pere Rovira, à Mora la Nova, vinifie ses 100 ha, plus la production de 2.500 viticulteurs. La coopérative de Falset travaille d'ailleurs en étroite collaboration avec lui.
Son bon Gran Vino Tinto Reserva a passé 18 mois en fûts et 5 ans en bouteilles.
Son Viña Mater, de tempranillo, vieilli 18 mois en barriques.
Son Viña Montalt est un blanc doux où entrent 80% de macabeu et 20% de parellada, vieilli un an.

La région fait aussi le Paxaret, un vin traditionnel très doux, de couleur marron foncé, presque chocolat. Voir chez De Muller.

Priorat :

Cette D.O.Ca. de 1.850 hectares est réservée à un groupe de 11 villages de la région de Tarragone. Le centre viticole en est le village de Gratallops, qui jouit d'un paysage superbe dans un cirque montagneux. Le travail y est rendu très difficile par le morcellement du vignoble, et surtout par des pentes abruptes imposant le travail manuel. Le rendement est très faible (5 à 15 hl/ha) en dépit des cépages employés : grenache et carignan.

Le réglement impose un taux d'alcool de 13,5%vol minimum, mais les vins atteignent souvent 16%vol. Les Chartreux y font encore le vin comme il y a des siècles. Ce sont des vins de couleur grenat foncé, que l'on "mange" : non pas sirupeux, mais possédant beaucoup de corps et d'étoffe, entêtants.

Voir les produits :
* d'Álvaro Palacios, particulièrement Les Terrasses, et le Clos Dofí, surprenant par son caractère minéral;
l'Ermito est encore plus surprenant, surtout par son prix qu'Álvaro Palacios a fixé d'emblée au-dessus de celui de Vega Sicilia !
* de René Barbier & Fils.
* de Mas Martinet.
* de la société Barril : un beau rancio, et des rouges fruités et puissants.
* de la société De Muller, à Tarragona : Priorato, Priorato Dulce, et Paxarete. Ces deux derniers sont parmi les meilleurs. Les Cellers Scala Dei, appartenant à De Muller, font un Gran Reserva Cartoixa de Scala Dei, de pur grenache, alcoolisé et nourrissant;
* et peut-être aussi ceux de la famille Peyra.

Penedès :

Si la région de Penedès faisait déjà du vin au 4e siècle avant J-C, la D.O. Penedès a été délimitée en 1960.

C'est une des meilleures régions vinicoles d'Espagne, parmi celles les mieux équipées et pratiquant les méthodes les plus modernes.

L'aire d'appellation, dont les localités principales comprennent Sitgès, Sant Sadurní d'Anoia, et Vilafranca de Penedès, est délimitée sur 155.000 hectares dont 26.000 sont plantés. En fait, on distingue trois zones physiquement et qualitativement différentes :

1. le littoral maritime, ou Baix Penedès,
2. le Penedès intermèdiaire, à partir de 200 mètres, fournit 60% du raisin,
3. et le Haut Penedès, où la vigne occupe des terrains entre 500 et 800 mètres.

C'est assurément cette dernière zone, bénéficiant d'un climat frais pour la région, qui produit les meilleurs vins blancs. A côté du parellada, on y étudie le muscat, le riesling, et le gewurztraminer.

La D.O. produit des rouges, des blancs et rosés secs ou demi-secs, et des effervescents.

Les vins rouges, prédominants avant la crise phylloxérique, ne représentent plus que 10% de la production du Penedés (mais une reprise générale est en train de se dessiner). Ils sont issus de tempranillo (ici appelé ull de llebre), grenache, monastrell, et carignan, quoique le cabernet sauvignon prenne une part croissante de l'encépagement rouge.

Les blancs dominent très largement aujourd'hui, puisqu'ils représentent environ 75% de la production, et parmi eux, les effervescents - Cava et pétillants - sont largement majoritaires, aussi est-il difficile de dissocier Penedés et Cava.

Les principaux cépages sont :

* le macabeu (appelé viura ailleurs en Espagne), de bonne qualité (idéal pour les Cavas) mais très productif. Les meilleurs vins de macabeo viennent du centre du Haut Penedés, à condition de limiter le rendement.

* le xarel-lo (alias cartoixá, pansà blanca, pansal, pansalet) est employé pour les Cavas et les vins de table. En Penedés, ce sont les zones basses du Haut Penedés qui fournissent les meilleurs vins de xarel-lo.
* le parellada existe en deux variétés. L'une d'elles a des raisins de couleur dorée, les raisins de l'autre sont de couleur verte. En Penedès, le parellada donne les meilleurs résultats à des altitudes supérieures à 220 mètres, où la température est plus clémente. Le parellada produit un vin fruité, aromatique, titrant de 8 à 10%vol, et on l'emploie pour les Cavas et les meilleurs vins de table.
* le tempranillo donne des vins équilibrés et aromatiques, peu colorés, moyennement acides et alcoolisés.
* le chardonnay, introduit récemment, n'occupe que 150 hectares environ. Il semble capable de s'adapter partout en Penedés, et plus particulièrement aux altitudes supérieures à 280 mètres, dans des terrains pas trop exposés au soleil. Peu productif, il procure des vins aromatiques d'environ 12%vol.
* le cabernet sauvignon occupe 500 hectares. Les vins qui en sont issus, en Penedès, sont d'excellente qualité, hauts en couleur, et dotés d'une forte teneur en alcool. Employé seul, il lui faudrait longtemps pour parvenir à maturité, aussi les vinificateurs le coupent-ils en général par du tempranillo.
* le merlot fait aussi l'objet d'essais d'acclimatation. Il semble pouvoir s'adapter assez bien mais préfère les sols légers.

Les vins de Penedès sont en général conçus pour être bus jeunes. D'excellents vins rouges peuvent résulter d'un vieillissement soigné, mais peu nombreux sont ceux élevés plus de deux ans.
La vinification des blancs ne comporte en général pas de macération. Les blancs ainsi obtenus sont fruités et frais, secs ou demi-secs, à boire avant leur premier anniversaire pour profiter de leurs arômes primaires.
Les rosés, dont la couleur peut aller du rose très pâle à une teinte cerise brillante, manquent un peu de corps et sont à boire encore plus jeunes que les blancs.
Enfin, les Cavas sont, comme en Champagne, vendus à leur optimum et il vaut mieux les boire dans l'année de leur mise sur le marché. Selon la teneur en sucre de la liqueur d'expédition, le vin résultant sera un "Brut Nature", "Brut", "Seco", ou "Semi-Seco".

La famille Torres y implante les cépages français. La gamme Torres comporte, outre le Milmanda (pur chardonnay) de Conca de Barberà et le Grans Muralles del Priorat :

* le superbe Gran Coronas Mas La Plana, fait de cabernet à 70%, et de tempranillo, que beaucoup de connaisseurs considèrent comme l'un des 10 plus grands vins espagnols;
* et le blanc sec Fransola, de parellada et sauvignon, un des meilleurs espagnols dans sa catégorie;
* le Mas Borrás, pinot noir de la classe d'un Rully ou d'un Givry.
* le Vino Magdala, de pinot noir et tempranillo.
* le Santa Digna, également de pinot noir.
* le Viña Sol, blanc de parellada, léger, charmeur; Gran Viña Sol, qui contient un peu de parellada mais surtout du chardonnay, est plus complet et plus ferme.
* Esmeralda est un délicieux blanc demi-sec de muscat d'Alexandrie et gewurztraminer.
* le Gran Sangre de Toro, de grenache et carignan, est typique de Penedès. Corpulent et persistant, il peut vieillir 5 ans maximum.
* Cazador (rosé), Los Torres (du merlot), Tres Torres, etc.

D'autres grandes maisons suivent les Torres dans l'implantation de cépages français :

* La famille Manuel Sancho e Hijos, établie à la limite entre Haut et Bas-Penedès, est célèbre par sa marque Mont Marçal, mais réussit tout ce qu'elle entreprend : cava, cabernet sauvignon, merlot, chardonnay; et même son "Vi novell", blanc de xarel-lo, macabeo, et parellada, légèrement pétillant;
et l'un des tout meilleurs rosés espagnols.
* Bach : voir son blanc Extrísimo Seco, et ses reservas, dont un rouge 90% cabernet.
* René Barbier fait également un rouge de cabernet pur ; et un rosé Viña Augusta,
* Marqués de Monistrol,
* et Sarda Mascaró.

Parmi les bons producteurs non cités ci-dessus :

* Can Rafols dels Caus fait trois vins parmi les meilleurs espagnols, chacun dans sa catégorie : rosé, Chardonnay, et Gran Caus Reserva;
* Conte de Caralt,
* Cavas Hill (rosé Castell Roc),
* Masía Vallformosa, pour ses Vallformosa Brut Nature, Gran Reserva Brut, Viña Rosado;
* et Jaume Serra, qui fait un Macabeo, un Chardonnay, et un Parellada, pour son blanc Viña del Mar.

Ne quittons pas la région sans avoir visité le Musée du Vin, logé dans un palais du 13e siècle, celui des comtes-rois d'Aragón, à Vilafranca del Penedès.

Qualité des millésimes récents :

* 87 et 92 ont été bons,
* tous les autres, de 88 à 93, ont été excellents.

Terra Alta :

12 communes bénéficient de cette appellation, créée en 1982, qui délimite 10.800 hectares. Les produits actuels, issus d'un encépagement blanc et noir à parts égales, ne sont pas fameux, mais la D.O. a entrepris un vaste effort de conversion, sous la houlette de Pedro Rovira.
Il s'agit de parvenir à faire des vins plus légers et frais. La viura remplace le grenache blanc, et le parellada a commencé à faire son apparition. Pere Rovira n'hésite pas à vendanger un mois plus tôt que de coutume. Résultat : une amélioration sensible de la qualité des blancs. Voir son Blanc de Belart, comprenant 3 parts de macabeo pour une de grenache.
A suivre...

Pla de Bages :

Située dans la province de Barcelone, cette D.O. chevauche le rio Llobregat et le rio Cardoner sur une quarantaine de kilomètres en amont de Manresa, à la limite des provinces de Lleida et de Tarragona. L'aire délimitée concerne 500 hectares en grande partie étagés en terrasses. Ce vignoble qui autrefois fournissait du raisin aux producteurs de Cava, reste partiellement complanté en macabeo, en picapoll autochtone et en chardonnay pour le blanc, mais a été largement reconverti vers le rouge, en tempranillo, grenache, merlot et cabernet sauvignon.

Voir chez Roqueta les séries Masies d'Avinyó, et Abadal.

Rosés de Catalogne :

Dans la région de Barcelone, les vins ont une légèreté au palais et une touche de fraîcheur qui les différencient radicalement des autres régions.

Miguel Torres élabore le Penedès Rosat de Casta, à partir de grenache et carignan : un vin impétueux, rond et sec.
Titrant moins, le Rosat De Muller (un Conca de Barberá) est fait essentiellement de grenache Trepat.
Le plus léger est le Novel Rosat Penedès de Ferret y Mateu, qui doit être consommé très rapidement.
Gran Caus rosé de Cau Rafols del Caus est un sommet.

Cava :

Les Cavas sont des vins mousseux, faits sur des sols et sous-sols semblables à ceux de Champagne, et selon des méthodes de vinification similaires, en particulier la deuxième fermentation en bouteille. La différence est due à la fois au climat et aux cépages. Le chardonnay est parfois employé à titre expérimental, mais les Cavas sont surtout des assemblages de trois cépages autochtones :

* le macabeu, pour son arôme fruité,
* le xarel-lo, qui apporte la couleur, la structure, l'alcool et l'acidité,
* et le parellada, le plus fin (et le plus cher), apprécié pour son élégance.

L'appellation Cava a été définie en 1986. Son originalité, entre toutes les D.O. espagnoles, est de ne pas avoir d'aire délimitée. Les Cavas, aujourd'hui, viennent de 158 communes réparties sur 8 provinces du nord de l'Espagne, et emploient environ 40.000 hectares. Mais la Catalogne en est de loin (95%) le principal producteur : on fait du Cava sur les territoires des D.O. Penedès, Alella, Ampurdà - Costa Brava, Conca de Barberà, Costers del Segre, et Tarragona.

Sant Sadurní d'Anoia, à l'ouest de Barcelone, compte des dizaines de producteurs. Voici les plus réputés :

* Juvé y Camps, pour son Reserva de la Familia.

* Gramona : Imperial Brut, Celler Battle qui est élevé sept ans sur ses lies.

* Codorniu, qui a été le premier à élaborer du cava dès 1872, est aujourd'hui le producteur le plus important (11 millions de bouteilles). Sa gamme comprend le Gran Crémant, Non Plus Ultra (mûr), et Brut Clássic. Mais ses plus belles réussites sont "1551", et le frais Anna de Codorniu.

* Cavas Hill fait un Brut de Brut millésimé, et le Reserva Or Brut.

* Masia Vallformosa : un Extra Brut.

* Conte de Caralt : un Brut Nature.

* Freixinet : Cordón Negro Brut. Encore mieux : Brut Nature.
NB: Pere Ferrer, le propriétaire, possède aussi la maison champenoise Henri Abelé.

Les Cavas rosés sont généralement issus des cépages traditionnels (macabeu, xarel-lo, et parellada) auxquels on ajoute un peu de monastrell ou de grenache pour leur donner une robe plus éclatante et plus de corps.
Freixinet utilise pour ses rosés 0,5g de sucre en moins que pour ses blancs, d'où une grande souplesse et un caractère prononcé.
Voir aussi les cavas rosés de Conte de Caralt, et ceux de Codorniu.

D'aprés un article de La planète-vin.


Retour à Barcelona Capital

   
Copyright © 2004-2010 Association des Cadres Catalans de Toulouse