Goigs dels Ous

Photo du site de Casa.fr

Origine :

Cette tradition remonte au Moyen-âge. C'est un vieil hymne liturgique qui apparaît au XIIème siècle. En latin on disait "gaudia", pluriel de "gaudium" : joie. Le culte de la Vierge Marie amena à chanter les "gaudia beatae Maria Virginis" (les joies de la bienheureuse Vierge Marie).
Au XVIème siècle, les goigs deviennent alors une des manifestations les plus vives de la créativité populaire.
Jacint Verdaguer raconte que les bergers de Benda, il y a 500 ans, entendant, le samedi saint, l'alléluia du monastère de Sous, eurent envie de chanter... Levant les yeux, ils virent l'hermitage de Notre Dame del Monts (Nostra Senyora del Mont) et c'est ainsi que les goigs de cette Vierge leur vinrent tout naturellement aux lèvres. Ils allèrent alors de métairie en métairie offrir leur cantique... et c'est ainsi que naquirent les "goigs dels ous" (joie des oeufs).
Pouquoi l'oeuf?... L'oeuf est le symbole de la naissance, de la résurrection. Et puis pour remercier les chanteurs, on leur donnait des oeufs, parfois du boudin et du petit salé... Grace à ces trois ingrédients on pouvait confectionner l'omelette que l'on dégustait à Paques.

Goigs :
Cantiques traditionnellement dédiés à la Vierge mais souvent adaptés aux fêtes traditionnelles.

Goigs dels Ous :
(littéralement "Cantique des oeufs") : Ces chants nocturnes, véritables aubades populaires, se déroulent durant la nuit de Pâques.Ils mêlent les louanges de la Vierge et de l'accueil hospitalier de chacune des maisons où ils vont quémander pour leur paniers les oeufs et les boudins qui seront les pièces essentielles du repas de Pâques.

 

 

 

Cantiques catalans pour les fêtes de saint Jacques



Goigs dels glorios apostol sant Jaume lo Major
Que se cantan en la sua santa Capella
de Sant Jaume de Calahons, en la parroquia de Catllar

Lors des pèlerinages, se chante encore le goig (cantique catalan) qui fut composé spécialement pour la chapelle Saint-Jacques de Calahons. Le texte actuel, imprimé à la fin du XIXe siècle, (le dernier couplet rappelle que saint Jacques a ramené indemnes quarante hommes de Catllar, soldats de la guerre de 1870) est certainement beaucoup plus ancien. Il est possible qu'il soit à dater de l'époque où fut rhabillée la statue. Dans un même but de normalisation, on détaille l'histoire officielle de saint Jacques le Majeur d'après l'Evangile et d'après la légende compostellane : l'apôtre est venu évangéliser l'Espagne.(Traduction de l'abbé Cazes)

Jaume Apostols glorios,
Dels mes intims del Senyor,
Als devots qui vos reclamen,
Concediulos tot favor.
1
Quant la majestat Divina,
Ab dolsa y amable veu,
Vos indica qu''us destina
Pera ser Dexeble seu ;
Dexareu tot ab prestesa,
Seguintlo ab constant fervor ;
Als devots qui vos reclamen, etc.     2
Ab lo cap del san Collegi,
Y'l Dexeble mes amat,
Per singular privilegi,
Foreu sempre vos cridat,
Quant en sos secrets misteris
Vogué Christo amichs de cor ;
Als devots qui vos reclemen, etc.
     3
Una Jove amortallada,
Resolt de ressuscitar,
Ab ells en part retirada,
A vos permeté d'entrar :
D'un tant singular miracle
Vos foreu espectador ;
Als devots qui vos reclamen, etc.
4
Ab ells vostres ulls lo véren
Transfigurat al Tabor,
Quant de tot son cos isquéren
Los mes brillants resplendors,
De la gloria aqui gustareu,
Un anticipat sabor ;
Als devots qui vos reclamen, etc.

     5
En la mortal agonia,
Tant vehina de sa fi,
Volgué vostra companya
En l'hort de Jethsemani ;
Véreu la terre tenyida,
De son sanguinos suor ;
Als devots qui vos reclamen, etc.
     6
Un dels favors mes insignes,
Fonch que a vos y a Sant-Joan,
Le Senyor judica dignes
D'un sobrenom molt brillant ;
Dignantse de anomenarvos
Fills del tro resonador ;
Als devots qui vos reclamen, etc
7
Volgué dir que'ls dos serieu
Famosos Predicadors,
Qui en los cors excitarieu
Molt saludables terrors ;
Fulminant contra dels vicis,
Y destruhint tot error ;
Als devots qui vos reclamen, etc.
     8
Per los dos la vostra Mare
Demana puestos de honor ;
Christo com a millor Pare,
Digué tatxant son error,
Que la gloria es vinculada
A morir per son amor ;
Als devots qui vos reclamen, etc
     9
En Espanya penetrareu,
Sens dupte inspirat del Cel,
Set Dezebles y formareu,
Animats de vostre zel :
De la doctrina celeste,
Los dexareu la llavor ;
Als devots qui vos reclamen, etc.
10
Dels dotse sou lo primer
Que vostra sanch derramareu,
Y a Jesus Deu verdader,
Generos la consagrareu ,
Vos antes d'ells la corona
Alcansareu del Senyor ;
Als devots qui vos reclamen, etc
     11
O ! Galicia fortunada,
O ! Sepulcre venturos,
De la Reliquias sagradas,
D'est Apostol glorios :
Quant ditxosa es Compostella,
De tenir tant rich tresor !
Als devots qui vos reclamen, etc.
     12
Alli pressurosos venen
A tropas los Pelegrins ;
Per visitarlas emprenen
Llargs y dificils camins ;
En tota llengua se cantan
D'est tant gran Sant la llahors ;
Als devots qui vos reclamen, etc.
13
Tingamnos per molt dixosos
De tenir tan gran patro ;
En esta iglesia gustosos.
Vingam ab devocio,
Per celebrarhi sas glorias
Ab un cordial amor ;
Als devots qui vos reclamen, etc
     14
Catllar, Marquixanes y Eus
Vos tenen per sant patro,
Juntas vos alaben sans veus,
Ab justa y santa raho,
Y celebren vostres glorias
Ab un ardoros amor ;
Als devots qui vos reclamen, etc.
     15
Per la guerra de setanta,
Cinquante homes de Catllar
D'aquellos que res no ‘espanta,
A vos se van confiar ;
Salvats de tot mal tornaren,
De tots foreu protector,
Als devots qui vos reclamen, etc.
TORNADA
Jaume Apostol glorios,
Dels mes intims del Senyor,
Als devots qui vos reclamen,
Concediulos tot favor.
v. Annuntiaverunt opera Dei
R. Et facta ejus intellexerunt.
OREMUS
Esto Domine plepi tuæ santificator et custos, ut beati Jacobi apostoli tui munita præsidiis,
et conservatione tibi placent et secura mente deserviat
Per Christum Dominum nostrum. Amen.

Ci-dessous une traduction des couplets 11 et 12 faite par l'abbé Cazes.

O Galice fortunée !
O sépulcre bienvenu
Des reliques sacrées
De cet apôtre glorieux !
Combien heureuse est Compostelle
D'avoir si riche trésor !


La-bas vont en foule
Les groupes de pèlerins ;
Pour les visiter ils parcourent
De longs et difficiles chemins.
En toute langue on chante
De ce si grand saint les louanges.

Lors de l'inauguration de la chapelle en 1899, une famille de Catllar a composé ce cantique en français, qui est repris aujourd'hui. L'apôtre Jacques reste le protecteur de Calahons, celui qui protège de la foudre…
I- Illustre apôtre / Au cœur brûlant / Offre le nôtre / Au Tout-Puissant
II- Avec ton frère / Fleur des élus / Ta tendre mère / T'offre à Jésus
III- Faveur insigne ! Le doux Sauveur / Te trouva digne / D'un tel honneur.
IV- Source féconde / De sainte ardeur / Va dans le monde / Ouvrir ton cœur.
V- Dieu t'accompagne / Chante sa croix. / La noble Espagne / Entend ta voix
VI- Les sept disciples / Que tu formas, / Anges visibles, / Suivent tes pas.
VII- La Vierge-Mère / Reine des Cieux, / Dans ta prière / S'offre à tes yeux.
VIII- Des douze apôtres / Le plus heureux, / Avant les autres / Tu pars aux cieux.
IX- Le monde admire / L'élan divin / Que ton martyre / Offre au chrétien.
X- A ta chapelle / Le peuple accourt / Toujours fidèle / A ton secours.
XI- Retiens l'orage / Sur la hauteur / Brise sa rage / Et sa fureur.
XII- Catllar t'acclame / O grand ami / Et te proclame / Trois fois béni.
REFRAIN
O grand saint Jacques
Veille sur nous,
O grand saint Jacques
Protège-nous.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Reproducció  de 1957, transmesa per en Pere Iglèsis que reprèn una cançó nadalenque, goig de Nadal "Els tres pastorets" de l'Alt Conflent

 

 

Liens:
- Sur le site d'Ila de Tet
- Sus el web del Vallespir

Retorn Tradicions, Costums, Contes i llegendes

Retour Missa en Català

 

 

 

 

 

 

   
Copyright © 2004-2010 Association des Cadres Catalans de Toulouse